« La forme de l’eau » de Guillermo DEL TORO et Daniel KRAUS

Bonjour 🙂

 

Aujourd’hui, je vous présente ce magnifique roman : « la forme de l’eau » de Guillermo DEL TORO et Daniel KRAUS des Éditions BRAGELONNE . Il fût adapté au cinéma en 2017 par Guillermo DEL TORO.

forme-eau

Résumé :

« Modeste employée d’un laboratoire gouvernemental ultra-secret, Elisa mène une existence morne et solitaire, d’autant plus isolée qu’elle est muette. Sa vie bascule à jamais lorsqu’elle et sa collègue Zelda découvrent une expérience encore plus secrète que les autres… »

 

Je ne vous ai pas mis le résumé se trouvant au dos du livre car je le trouve trop détaillé et ça vous gâcherai, très certainement, le plaisir .

 

  • Le livre

 

Avant de vous faire part de ma critique sur l’histoire, je vais, avant tout, vous parler du livre en lui-même. Il a une couverture rigide noire avec écrit sur la tranche le nom du livre : j’adore quand les maisons d’Éditions prennent le soin d’éditer des romans avec ces anciennes couvertures ❤ .

Ensuite, je trouve que la jaquette est d’une beauté exceptionnelle : une illustration sublime sur un fond couleur « bleu océan » et le titre du livre est en relief et de couleur argenté. Elle m’avait attiré et envoûtée dans le magasin !

 

Bref le livre, en tant qu’objet, est d’une incroyable beauté et il nous surprend d’autant plus lorsqu’on l’ouvre … mais je ne vous en dit pas plus 😉 !!

 

  • Les points négatifs

 

L’histoire a du mal à commencer : il faut attendre environ 100 pages pour enfin avoir un peu d’action (les 2 personnages principaux se rencontrent enfin!!). Du fait qu’il y ait beaucoup de personnages (6 ou 7 environ) et donc autant de point de vue, il est facile de s’y perdre. Tous les protagonistes ne sont pas aussi intéressants les uns que les autres, donc on peut facilement s’ennuyer dans ces premières pages : comme par exemple avec Elaine STRICKLAND qui au début de l’histoire nous raconte son quotidien de mère au foyer …

 

De plus, il y a des passages qui peuvent heurter les plus jeunes donc je le recommande à un public averti (il y a du sexe, de la violence, du sang… bref de quoi gêner certaines personnes).

 

  • Les points positifs

Après un début laborieux, ce livre nous réserve vraiment une belle surprise ! Dès la rencontre de Elisa et la « bête » , le rythme s’intensifie jusqu’à un dénouement explosif (même si elle est un peu prévisible;) ). On se rend compte aussi que tous les personnages sont liés entre eux, que chacun sans en être conscient va changer la vie de l’autre. C’est un roman plein de poésie malgré la brutalité de certaines scènes.

 

Deus Brânquia est un être magnifique, d’une beauté singulière et d’une intelligence stupéfiante! L’histoire d’amour avec Elisa est pure et dépasse toute les stéréotypes et les barrières du monde humain. Une belle reprise de mon conte préféré (pour ceux qui ne le sauraient pas c’est la belle et la bête <3) !!

 

Ce fût presque un coup de cœur ! C’est vraiment une histoire qui vaut le coup d’être découverte et qui nous fait réfléchir  sur certaines choses:

« Qui est vraiment le monstre dans cette histoire : l’Homme ou la créature ? Jusqu’où l’Homme ira-t-il pour faire avancer le monde ? Quels sacrifices les scientifiques, les dirigeants politiques etc… ont ils fait pour faire évoluer leur pays ? Combien d’êtres vivants sont morts sans que l’on ne soit au courant ? »

 

  • Le film

Un vrai flop pour rester polie. Comment un film peut être bien quand, au bout de 5min, on voit Elisa se donner du plaisir dans sa baignoire… Scène qui se reproduit 20minutes plus tard. Je trouve ça choquant de commencer de cette manière surtout que ça ne reflète pas du tout le livre. En plus de cet épisode, je trouve qu’il y a trop référence en rapport avec le sexe… Bref, la poésie n’est vraiment pas au rendez-vous avec ce film !

 

Ensuite, le caractère des protagonistes semble différent par rapport au roman : comme par exemple M. Strickland, qui semble un peu plus « soumis » envers le général Hoyt dans le livre que dans le film.

 

Enfin, mon ultime déception c’est par rapport à la créature. Avec toutes les nouvelles techniques concernant l’animation et les effets spéciaux, je trouve que le monstre aquatique est vraiment moche (une sorte de costume très mal fait) et pas du tout représentatif de la merveille qu’il est réellement.

 

En conclusion, ne surtout pas regarder le film avant le livre (voire même après 😉 ) sous peine de passer à côté d’un beau et bon roman  🙂

 

A vous maintenant de lire et de vous faire votre propre opinion !!

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :